Archives pour la catégorie Edito

Alexandre Moine

Le silence et la profondeur de l’inconnu, c’est de cette manière que le Forum Transfrontalier abordait cette mise entre parenthèses due à la crise sanitaire liée au coronavirus à la mi-mars. Alors que le déconfinement est à l’œuvre un peu partout en Europe et qu’on entrevoit une réouverture des frontières entre la France et la Suisse à la mi-juin, nous pouvons commencer à mesurer l’impact de leurs fermetures durant près de deux mois.

+ lire la suite

AUTRES FRONTIÈRES

Marcel Schiess et Walter Tschopp

Notre appel aux artistes a rencontré un accueil très favorable et nous pouvons aujourd’hui vous présenter une première sélection remarquable ! Nous avons lancé ce projet pour déplacer le discours sur la frontière vers des mises en perspectives au-delà de l’approche politique régionale. Les œuvres des artistes que nous proposons renferment en eux cette caractéristique paradoxale de tendre vers l’Universel en nommant le Concret[1].

Nous inaugurons la Galerie du Forum avec douze travaux de douze artistes issus d’horizons très divers. Ils utilisent des media tels que la photographie, la peinture, la gravure, la vidéo ou la performance, pour exprimer de manière très singulière leur perception de ces autres frontières, selon le thème que nous avons ouvert le 26 mars dernier sur notre site internet. Nous avons retenu toutes les propositions qui ont réuni au moins une des voix du jury de sélection composé de trois personnes.

Où nous emmènent-t-elles ces « autres frontières » ?

+ lire la suite

Nous venons de plonger dans l’inconnu, et avec le silence qui tombe soudainement sur nos territoires, nous prenons la mesure de sa profondeur. Nos sociétés vont en ressortir bouleversées, il y aura un avant et un après… nous nous souviendrons de ce moment où tout s’est arrêté… sauf les réseaux de communication. Ce repli des individus pour sauvegarder ce qui les lie entre eux, nos sociétés, est à la fois stimulant (nous en sommes capable) et angoissant (si nous le faisons c’est que le danger est immense). Quoi qu’il en soit, nous restons liés par mille et un fils technologiques, cette News Letter en est la traduction, au prix d’une énergie qui si elle venait à manquer, nous plongerait dans un isolement que nous aurions du mal à supporter, il faut en avoir conscience…

Alexandre MOINE, Président du Forum Transfrontalier Arc jurassien
Besançon, le 17 mars 2020

Discours convenu dans une posture de chacun pour soi
ou engagement volontariste partagé pour un Arc jurassien
territoire à part entière dans les stratégies de développement respectives

Au gré des calendriers institutionnels, à chaque échelle territoriale, les stratégies de développement se multiplient : schémas divers plus ou moins prescriptifs, projets de développement, contrat de territoires, jusqu’aux programmes des divers candidats à des élections locales …  Nombre de ces documents font référence aux effets-frontière, mais rares sont ceux qui affirment une dynamique de coopération transfrontalière pour les accompagner, pire aucun n’exprime une stratégie volontariste de coopération transfrontalière ni n’esquisse un projet pour l’Arc jurassien. Un tel constat est particulièrement inquiétant au moment où s’élabore la nouvelle programmation Interreg.

+ lire la suite

Dans sa stratégie 2016-2020 éditée il y a maintenant près de cinq ans, la Conférence Transjurassienne proposait de « Promouvoir une vision intégrée des territoires ». Il s’agit en effet là d’un attendu majeur dans le développement des territoires transfrontaliers afin de permettre une nécessaire coordination des regards et des actions d’aménagement qui vont conditionner la vie des habitants. Cependant, il n’est pas de vision sans données et informations, et particulièrement dans le cas présent, sans possibilité de confronter des règles d’aménagement du territoire différentes.

+ lire la suite

Édito

Édito

Pierre Simon, conseiller départemental du Doubs, Jean Almazan, sous-préfet du Doubs, Patrick Genre, Maire de Pontarlier et Président du Grand Pontarlier, Dominique Roy, Président de la CCI Doubs. Inauguration de l’antenne de la CCI Doubs à Pontarlier. 25 nov. 2019 Photo : ©Laurent CHEVIET
M. Dominique Roy Président CCI Doubs Photo : ©Laurent CHEVIET
Alexandre Moine, Président du Forum Transfrontalier Arc jurassien Photo : ©Laurent CHEVIET
Alexandre Moine et Bernard Woeffray, Forum Transfrontalier, Jérémy Querenet, animateur Photo : ©Laurent CHEVIET
AG CCI Doubs, lundi 25 novembre 2019, Théâtre Bernard Blier à Pontarlier Photo : ©Marcel SCHIESS

Retour sur l’AG de la CCI du Doubs, lundi 25 novembre 2019 au Théâtre Bernard Blier à Pontarlier

La Chambre de Commerce et d’Industrie du Doubs (CCI25) inaugurait le lundi 25 novembre en soirée, sa nouvelle antenne Haut-Doubs à Pontarlier. Le dynamisme de ce territoire frontalier n’aura échappé à personne, notamment dans le domaine du commerce, et c’est tout naturellement que cette antenne de la CCI propose une formation en lien avec l’Ecole de Commerce IMEA qui est présente sur ce site. Les effets-frontière sont ici très prégnants, et lors de ce temps inaugural, la parole était donnée au Forum Transfrontalier pour une heure de présentation et de débat autour de son dernier Cycle consacré à l’économie résidentielle. Sans revenir sur les conclusions de ce cycle + voir le Manifeste, le visionnage du film + voir le film dans sa dernière version suivi de l’intervention de Bernard Woeffray, ont introduit un débat autour du ton « provocateur » utilisé par le Forum Transfrontalier qui avance le fait que dans l’Arc jurassien, derrière certains indicateurs classiques « au vert » (revenu médian, taux de chômage, nombre de commerces, dynamisme de la construction, etc.), se dissimulent des situations structurelles beaucoup moins enviables.

+ lire la suite

ÉDITORIAL

Après quatre années passées à côtoyer le Forum Transfrontalier de l’Arc Jurassien, c’est en ce début d’année 2019 que je décide de le rejoindre. Sous mes yeux, des débats animés entre Français et Suisses.

Les modes d’expressions propres à chaque nationalité, relevant plus d’un passé culturel différent que d’accents typiques, me sont plus que familiers. Quelle aubaine d’agrandir mes connaissances au milieu de personnes si ouvertes et conscientes de la différence pour en faire une force.

Originaire de Pontarlier, mon installation aux Verrières Suisse début 2012, ressentie par mes proches comme un simple déménagement à moins de 15 km, est pour moi, un véritable cataclysme. Comment peut-il y avoir un aussi grand écart culturel avec une si petite frontière ? De plus, au-delà de cette différence, l’adaptation est très difficile. Le moindre retard, le moindre rire, une remarque jugée déplacée, un manquement au vocabulaire romand, ou même la simple expression d’une opinion sont prétextes à me rappeler que c’est parce que je suis Française, comme un handicap que l’on pardonne ou pas. Dont acte. Entre Français, nous nous soutenons, sachant pertinemment que là n’est pas la solution. Nous concluons hâtivement qu’il n’y a pas de sociabilité possible en Suisse. Une grande remise en question s’impose, comment laisser grandir nos enfants dans cette dureté devenue notre définition de ce pays ?

+ lire la suite

 

éditorial

Le Forum Transfrontalier est bien inscrit dans le paysage de l’Arc jurassien, au travers de ses Cycles, Sessions et de son site internet qui relaie des informations sur la coopération transfrontalière. Son comité se renforce en ce début d’année 2019.

Alors que les dynamiques transfrontalières sont plus fortes que jamais, la nécessité de leur accompagnement et de leur mise en cohérence est fondamentale. Si nous avons souvent joué le rôle d’aiguillon, rappelant quelques fois des vérités anciennes (Mobilité, emploi-formation), pointant des déficiences d’attention (Communication, Le Doubs Miroir) ou encore révélant des dynamiques à l’œuvre (Identité, Petites coopérations) ; nous nous sommes également inscrits dans l’animation de la coopération transfrontalière (Rencontres annuelles de Grand’Combe – Chateleu) ou dans son accompagnement en participant aux différentes manifestations organisées par les autres acteurs de la coopération. Enfin, nous avons contribué à donner des avis, à accompagner des porteurs de projets, à fournir des éléments d’expertise pour accompagner des acteurs quels qu’ils soient. Toutes ces aventures peuvent être visitées sur notre site internet… + lire la suite

Éditorial

C’est une rentrée comme des centaines d’autres avant, chacun retournant à ses préoccupations post-estivales, mais avec un goût amer si on considère les alarmantes informations climatiques qui circulent. Alors qu’on inaugure ce jour à Saint-Nazaire en France, un porte-conteneur de 20 600 boîtes, rappelons-nous qu’en 2013, on inaugurait le Jules Verne, plus gros porte-conteneur à l’époque (16 000 boîtes) et en 2015 François Hollande baptisait le plus gros porte-conteneur, le Bougainville (17 220 boîtes). Ces géants symbolisent les rouages de la mondialisation et nous interrogent sur l’économie qu’ils révèlent…

+ lire la suite

Éditorial

Et si nous prenions le temps de regarder en arrière, de comprendre d’où nous venons ? Lorsqu’en juillet 1969, des spationautes assistent au lever de terre depuis Apollo, l’Humanité prend conscience de la finitude de la terre et de notre isolement dans l’univers… Des centaines de milliers d’années auparavant des hommes avaient ouvert des routes migratoires depuis les premiers foyers de peuplement pour découvrir cette même terre… métissant l’espèce humaine à l’infini. Et finalement, en à peine un siècle nous avons frileusement cloisonné cet espace commun, cédant à la suspicion, attisant la crainte de l’autre. (…lire la suite)