Le Doubs en aval du Barrage du Châtelot. © M.SchiessLe Doubs en aval du Barrage du Châtelot. © M.Schiess

Marcel Schiess

Le cinéma documentaire est un témoin essentiel de l’état de la planète et il nous permet de mieux comprendre ce qui se passe à l’autre bout du monde, mais aussi chez nous, dans des paysages familiers, comme c’est le cas avec le film que nous avons réalisé, Amandine Kolly et moi-même : « Le Barrage du Châtelot, une entreprise, des hommes, un paysage. »

Le film est « en tournée » depuis six mois ; les projections sont suivies de conférences-débats organisées de chaque côté du Doubs ; à La Chaux-de-Fonds, au Noirmont, à Morteau, et à Lajoux, soit au cœur des Parcs naturels régionaux du Doubs, suisse et français. A chaque fois, le public manifeste son intérêt pour le Barrage du Châtelot, en tant qu’ouvrage exceptionnel au cœur d’un paysage naturel préservé, et le sujet mis en débat révèle également les enjeux énergétiques de notre temps. Le film est au cœur de l’actualité.

+ lire la suite

Régis Borruat – photo SP Parc du DoubsRégis Borruat – photo SP Parc du Doubs

Marcel Schiess
Le 17 mai 2022

Le Parc naturel régional du Doubs a tenu son Assemblée générale le jeudi 5 mai 2022 à Lajoux, dans le Jura suisse. A cette occasion, M. Régis Borruat, Directeur du Parc du Doubs, a accepté de répondre à quelques questions concernant la collaboration transfrontalière entre les deux Parcs, suisse et français.

+ lire l’entretien

© Marcel Schiess© Marcel Schiess

Le Barrage du Châtelot, une entreprise, des hommes, un paysage
Film documentaire réalisé par Amandine Kolly et Marcel Schiess
Une production du Forum Transfrontalier Arc jurassien

Comptes rendus des projections et conférences débats au Noirmont, à l’invitation de la Société jurassienne d’Émulation et de l’Université Populaire jurassienne et de l’Antenne de Morteau de l’Université Ouverte de Franche-Comté.

+ Le Noirmont, les 30 et 31 mars 2022
     
+ Morteau, le 28 avril 2022

Lajoux dans les Franches-Montagnes, Jura
Vitraux de Coghuf, Eglise de Lajoux, © Guy PerrenoudVitraux de Coghuf, Eglise de Lajoux, © Guy Perrenoud
Vitrail de Coghuf, Eglise de Lajoux, © Guy PerrenoudVitrail de Coghuf, Eglise de Lajoux, © Guy Perrenoud

« Je travaille la terre de mes enfants », sagesse du paysan.

C’est ainsi que M. François Brahier-Jeckelmann, Maire de la Commune de Lajoux, a terminé son discours de bienvenue lors de l’Assemblée générale du Parc naturel régional du Doubs, qui s’est tenue le jeudi 5 mai 2022 à la Salle des Œuvres de Lajoux.

+ lire la suite

© Niels Ackermann et Sébastien Gobert, Looking for Lenin, Editions Noir sur Blanc, 2017.© Niels Ackermann et Sébastien Gobert, Looking for Lenin, Editions Noir sur Blanc, 2017.

Marcel Schiess

Photo : Niels Ackermann, Shabo, Ukraine, novembre 2015
Niels Ackermann et Sébastien Gobert, Looking for Lenin, Éditions Noir sur Blanc, 2017.

Shabo, Ukraine, Chabag en français, commune de l’Oblast d’Odessa, à environ 70 km au sud-ouest d’Odessa, la perle de la Mer Noire. C’est là, qu’il y a 200 ans, une communauté composée de vaudois et de suisses alémaniques a établi une colonie viticole qui a prospéré et qui existe encore aujourd’hui.

Au 21ème jour de la Guerre, elle est sous la menace de l’invasion russe.

Niels Ackermann, photographe suisse, a découvert l’Ukraine en 2009. Il y a vécu, travaillé, il y a fait des rencontres déterminantes et il a rassemblé ses photographies dans trois livres, à découvrir absolument. Ses publications nous permettent de mieux comprendre ce pays, sa culture, ses habitants et leur aspiration à une vie nouvelle, débarrassée des vieilles idoles du bolchévisme et du marxisme-léninisme.

+ lire la suite

Kiev, Ukraine, march 5 2016. Swiss photo journalist Niels Ackermann. Credit Anna Shumeiko. Copyright : Niels Ackermann / Lundi13Kiev, Ukraine, march 5 2016. Swiss photo journalist Niels Ackermann. Credit Anna Shumeiko. Copyright : Niels Ackermann / Lundi13
NEW-YORK UKRAINE, un livre de Niels Ackermann et Sébastien Gobert, Éditions Noir sur Blanc, 2021NEW-YORK UKRAINE, un livre de Niels Ackermann et Sébastien Gobert, Éditions Noir sur Blanc, 2021
© Niels Ackermann, Novhorodske, Ukraine. Février 2020.© Niels Ackermann, Novhorodske, Ukraine. Février 2020.
© Niels Ackermann, queue de l’empennage d’une grenade à fragmentation OG-9.© Niels Ackermann, queue de l’empennage d’une grenade à fragmentation OG-9.
© Niels Ackermann, Novhorodske, Ukraine. Février 2020© Niels Ackermann, Novhorodske, Ukraine. Février 2020

Marcel Schiess
Le 14 mars 2022

Quelle est votre relation personnelle avec l’Ukraine ?

J’y travaille depuis 2009. Premier voyage à l’été 2009. J’étais parti pour trois semaines avec un ami. On est allés voir Kyiv, Donetsk et Sevastopol. Ça a été le coup de foudre. J’y ai résidé entre début 2015 et fin 2019. C’est un pays que j’ai découvert par accident et dont la richesse des histoires m’a captivé. J’en ai publié trois livres. L’Ange Blanc, Looking for Lenin et le dernier, New York, Ukraine sorti en novembre dernier.

L’Ukraine occupe depuis quelques années une part encore plus importante dans ma vie. Mon épouse est Ukrainienne.

+ lire la suite

Image du film ©Amandine KollyImage du film ©Amandine Kolly
Image du film ©Amandine KollyImage du film ©Amandine Kolly
Image du film ©Amandine KollyImage du film ©Amandine Kolly

Le Barrage du Châtelot, une entreprise, des hommes, un paysage

Film documentaire réalisé par Amandine Kolly et Marcel Schiess
Une production du Forum Transfrontalier Arc jurassien

Projections et conférences débats au Noirmont, à l’invitation de la Société jurassienne d’Émulation et de l’Université Populaire jurassienne et à l’invitation de l’Antenne de Morteau de l’Université Ouverte de Franche-Comté.

→ Le Noirmont, les 30 et 31 mars 2022

→ Morteau, le 28 avril 2022

+ Texte de présentation du film

Jacques-André Tschoumy

L’Europe s’est toujours construite dans les crises. La crise ukrainienne n’échappe pas à la règle. Poutine le paranoïaque, dans sa logique d’enfermement tragique, aura réussi ce pari de contribuer à la triple unification de l’Europe, de l’Ukraine et de l’Allemagne. Voyez plutôt.

L’Europe d’abord. La fermeté de l’engagement européen fut tout à fait inédite. Sa mobilisation s’est faite à l’unanimité. La vague de soutien fut d’une ampleur inattendue. La guerre d’Ukraine aura servi de tournant pour la construction européenne. L’Europe sort de la crise ukrainienne renforcée et unie.

+ lire la suite

Bernard Woeffray

Dans les quelques jours suivant le premier février 1871, les survivants des 150’000 hommes de l’armée de l’Est du général Bourbaki, placée sous le commandement du général Clinchant, franchissaient la frontière franco-suisse aux Verrières. Cette armée venait d’être défaite dans les environs de Montbéliard par les armées adverses lors de la guerre franco-prussienne qui verra la France perdre l’Alsace et la Lorraine. Ce sont près de 90’000 soldats qui viendront chercher refuge en Suisse. Ce chiffre est impressionnant si l’on sait qu’il représente alors 3 % de la population résidente en Suisse. La ville de Fribourg va accueillir jusqu’à 5’000 soldats alors que sa population compte 11’000 habitants.

+ lire la suite

+ voir tous les articles