coups de coeur du forum

L’Office de Tourisme
du Pays Horloger est né !

Belvédère du Saut-du-Doubs ©Kévin Lambert
Belvédère du Saut-du-Doubs ©Kévin Lambert
Corniche Goumois ©Patrick Bruot
Corniche Goumois ©Patrick Bruot
Saut du Doubs ©Julie Migeon
Saut du Doubs ©Julie Migeon
Echelle de la mort ©F.Fleury
Echelle de la mort ©F.Fleury

Fruit d’une dynamique engagée depuis deux ans, l’Office de Tourisme du Pays Horloger qui regroupe les trois offices de Tourisme initiaux de Maîche-Le Russey, Morteau-Saut du Doubs et Saint-Hippolyte a été créé le 25 mars dernier.

Mutualiser pour être plus fort
Site internet unique, éditions communes… Depuis plusieurs années, les Offices de Tourisme du Pays Horloger ont pris l’habitude de travailler ensemble dans une logique de Destination en mutualisant leurs moyens au service d’un territoire touristique pertinent.
En 2015, dans un contexte général de regroupement des territoires (Loi NOTRe), une démarche de structuration est engagée afin de créer un Office de Tourisme intercommunautaire à l’échelle de la Destination Pays Horloger qui regroupe, entre autres, 68 communes, 713 km d’itinéraires de randonnée, 178 hébergements touristiques, 3 stations de ski et a la particularité d’être frontalière avec la Suisse.
En 2017, un nouvel et unique Office de Tourisme communautaire : l’Office de Tourisme du Pays Horloger voit le jour et les anciennes structures sont transformées en Bureaux d’Information Touristique sur les 4 sites de Maîche, Morteau, Villers-Le-Lac et Saint-Hippolyte.
Un Conseil d’Administration a été élu comprenant 15 professionnels du tourisme ou bénévoles et 12 membres de droit, élus du PETR du Pays Horloger. Les membres de ce nouveau Conseil d’Administration ont élu un bureau et Laurence Péquignet en est la Présidente (liste complète des membres du CA).

S’adapter pour mieux exister
Cette nouvelle organisation permettra à l’association  et à ses adhérents de s’adapter et de faire face aux défis majeurs d’un monde en perpétuel mouvement pour mieux exister, d’engager des actions collectives  au service d’un territoire touristique pertinent : la destination Pays Horloger et d’assurer la promotion de cette destination.
Priorité sera donc mise dans ce sens à :

  • La formation du personnel qui devra s’adapter aux nouveaux métiers d’aujourd’hui et de demain et permettre une montée en compétence pour rester crédible et compétitif.
  • L’accueil qui ne se limite plus à la réception de touristes dans les locaux mais doit se traduire par une réelle coordination de l’accueil de la destination qui passe entre autre par la formation de tous prestataires touristiques et l’adaptation des horaires d’ouverture, des lieux d’accueil et des outils numériques à la fréquentation du territoire.
  • L’information. Priorité à la connaissance pointue du territoire pour l’Office de Tourisme qui doit être un  « expert » de la destination et adopter une démarche de « conseil éclairé» et proposer une «information touristique qualifiée, sélectionnée et lisible » sur son territoire de compétence.
  • La promotion des destinations : dans un environnement de plus en plus concurrentiel, le tourisme expérientiel est un des moyens de se démarquer. De plus en plus, le visiteur recherche l’authenticité, l’immersion et le partage. Il faut donc créer une identité, un discours, un récit de destination pour lui donner l’envie d’y venir.
  • La mise en réseau d’acteurs : Les Offices de Tourisme n’ayant plus l’exclusivité de la diffusion de l’information des professionnels, ils doivent développer avec eux de nouveaux partenariats et piloter des actions collectives. Ils deviennent fournisseurs de «boites à outils» et centres de ressources pour les professionnels du tourisme ou les décideurs du territoire.

Travailler ensemble, au-delà des frontières
Cette mise en réseau, indispensable  au bon fonctionnement ne doit néanmoins pas se limiter au seul Pays Horloger … Dans le contexte frontalier particulier du Pays Horloger, qui fait en partie son attractivité, la mise en réseau doit également passer  par une communication accrue entre les structures « voisines » des deux pays. En ce sens, des rencontres sont déjà programmées entre l’Office de Tourisme du Pays Horloger et les Offices de Tourisme jurassien, neuchâtelois et bernois, au sujet des Chemins de la Contrebande, chemins de randonnée transfrontaliers et également au sujet des Parcs Naturels Régionaux français et suisse, pour lesquels l’Office de Tourisme du Pays Horloger prendra part aux discussions. Nos territoires ont chacun leurs particularités à défendre mais également beaucoup à échanger pour toujours plus de pertinence et d’attractivité au-delà des frontières.

logo

Laurence Péquignet, Présidente de l’Office de Tourisme du Pays Horloger
Le Pré Oudot, le 29 mai 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.