Archives pour la catégorie articles

coups de coeur du forum

TRANSITIONS

La photographie dans le canton de Neuchâtel 1840-1970
MahN Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel - du 14 mai au 15 octobre 2017

TRANSITIONS

La photographie dans le canton de Neuchâtel 1840-1970
MahN Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel – du 14 mai au 15 octobre 2017

Max Chiffelle (1913-2002)Route des Falaises, Neuchâtel, entre 1951 et 1956
À partir du négatif au gélatino-bromure d’argent sur support polyester
Bibliothèque de la Ville, La Chaux-de-Fonds, Département audiovisuel
Max Chiffelle (1913-2002)
Route des Falaises, Neuchâtel, entre 1951 et 1956
À partir du négatif au gélatino-bromure d’argent sur support polyester
Bibliothèque de la Ville, La Chaux-de-Fonds, Département audiovisuel
AnonymePanneau publicitaire Suchard, Bordeaux, 1912Tirage au gélatino-bromure d’argentMusée d’art et d’histoire, Neuchâtel
Anonyme
Panneau publicitaire Suchard, Bordeaux, 1912
Tirage au gélatino-bromure d’argent
Musée d’art et d’histoire, Neuchâtel
Jean Gaberell (1887-1949)

Blériot XI en vol, après 1909

À partir d’une carte postale, procédé photographiqueMusée d’histoire, La Chaux-de-Fonds
Jean Gaberell (1887-1949)
Blériot XI en vol, après 1909
À partir d’une carte postale, procédé photographique
Musée d’histoire, La Chaux-de-Fonds
Jean Schelling (1901-1978)

Coiffure Schenk, Neuchâtel, 1955

À partir du négatif au gélatino-bromure d’argent sur support polyester
Musée régional du Val-de-Travers, Môtiers
Jean Schelling (1901-1978)
Coiffure Schenk, Neuchâtel, 1955
À partir du négatif au gélatino-bromure d’argent sur support polyester
Musée régional du Val-de-Travers, Môtiers

Quelle place a occupé le canton de Neuchâtel sur la scène photographique nationale ? Quels en ont été ses acteurs ? Quels rapports la photographie a-t-elle entretenu avec les arts visuels traditionnels ? Comment a-t-elle investi les domaines de l’industrie, du monde du travail et de la publicité ? A travers un questionnement pluriel, cette importante rétrospective du Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel retrace pour la première fois 130 ans de photographie dans le canton.

130 ans de photographie : 1840-1970 

En 1840, on enregistre la première trace d’une expérience photographique dans le canton de Neuchâtel. La photographie se déploie très vite dans les villes, sans pour autant jamais atteindre l’effervescence de cités alémaniques, comme Zurich. Parmi les particularités locales figurent de grandes entreprises éditoriales, initiées par Victor Attinger, à la fois éditeur, propriétaire d’un magasin de photographie et membre fondateur du photo-club de Neuchâtel. D’autres Neuchâtelois, à l’instar de Max Chiffelle, de Henry Brandt ou de Fernand Perret, déploieront également, au XXe siècle, une intense activité de photographes dans le domaine de l’édition, mais aussi à travers des travaux de commande. Au nombre des particularités locales figure de même la photographie ethnographique, un genre qui s’est considérablement développé à partir de 1930. Cette exposition présente près d’un siècle et demi de photographie dans le canton de Neuchâtel. Elle interroge en même temps les rapports que ce medium a entretenus avec les arts visuels traditionnels. La photographie s’est longtemps coulée dans le moule d’arts, comme la peinture ou la gravure, avant de conquérir son autonomie, développer son propre langage visuel et artistique ou encore participer au grand mouvement des avant-gardes.

350 images en provenance de toute la Suisse

Le parcours propose une sélection de quelque 350 images de grande qualité provenant d’une quinzaine d’institutions du canton et d’importants centres de la photographie en Suisse. Ce projet résulte du dépouillement d’un demi-million de photographies et repose sur un partenariat fructueux entre des spécialistes de la photographie et des institutions de recherches et de conservation : Institut d’histoire de l’art et de muséologie de l’Université de Neuchâtel (IHAM) ; Institut suisse pour la conservation de la photographie (ISCP), Neuchâtel ; Département audiovisuel de la Bibliothèque de la ville de La Chaux-de-Fonds (DAV). Le commissariat de l’exposition est assuré par Jean-Christophe Blaser, Christophe Brandt et Chantal Lafontant Vallotton. Le graphisme et la scénographie sont l’œuvre de l’atelier Onlab (Genève).

Neuchâtel, le 11 mai 2017

logo-MAHN-noir

coups de coeur du forum

Une collaboration entre le Forum Transfrontalier et le Club 44, pour une intelligence territoriale

Une collaboration entre le Forum Transfrontalier et le Club 44, pour une intelligence territoriale

club44

Le Forum Transfrontalier travaille depuis 10 ans à l’émergence d’une identité transfrontalière au travers de ses Cycles et Sessions. Ses membres et l’ensemble de ses partenaires sont particulièrement axés sur l’émergence de temps de réflexions, d’actions concrètes de terrain ancrées dans le temps présent et l’avenir en construction à court terme. Si nous pouvons retrouver un ensemble d’informations sur le site même du Forum Transfrontalier, des données sur le site de l’Observatoire Statistique Transfrontalier de l’Arc Jurassien OSTAJ http://www.ostaj.org/, il apparaît que de nombreuses connaissances sont stockées et accessibles sans que l’on y ait prêté attention jusqu’à présent. L’acteur détenteur de ces connaissances est connu, il s’agit du Club 44, situé à La Chaux-de-Fonds, qui organise et anime des soirées de discussion et de réflexion depuis 1944, soit plus de septante-trois ans.

+ lire la suite

coups de coeur du forum

L’ADU s’interroge sur les bénéfices de la coopération transfrontalière

L’ADU s’interroge sur les bénéfices de la coopération transfrontalière

© plan directeur Canton du Jura - Urbaplan
© plan directeur Canton du Jura - Urbaplan

Le 27 mars dernier avait lieu la 21ème rencontre des Journées ADU’rables organisée par l’Agence de développement et d’urbanisme du Pays de Montbéliard  autour du thème « Coopération franco-suisse : quels bénéfices pour l’aménagement et le développement local ? »

Ce territoire très peuplé et frontalier du Canton du Jura, s’est constitué en pôle métropolitain depuis le 1er septembre 2016. Au cœur de grandes infrastructures de transport dont la mise en service complète est désormais imminente, qu’il s’agisse de l’autoroute Transjurane ou des interconnexions ferroviaires de la gare TGV de Belfort-Montbéliard et de l’EuroAirport de Bâle-Mulhouse-Fribourg, la zone d’emploi compte aujourd’hui 5 000 frontaliers. Inversement de nombreux consommateurs suisses fréquentent les commerces et services locaux alors que les agriculteurs suisses exploitent des terres agricoles côté français.

+ lire la suite

coups de coeur du forum

20e ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE LA MOT à BELVAL-LUXEMBOURG

20e ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE LA MOT à BELVAL-LUXEMBOURG

Campus de Belval - Université du Luxembourg
Campus de Belval - Université du Luxembourg
Campus de Belval - Université du Luxembourg
MOT – 20e Assemblée générale
MOT – 20e Assemblée générale
mot_06
Campus de Belval - Université du Luxembourg

La MOT Mission Opérationnelle Transfrontalière a tenu sa 20e Assemblée générale les 15 et 16 mars 2017 à la Maison du Savoir sur le Campus de Belval – Université du Luxembourg, à l’invitation du GECT Alzette Belval. Ce rendez-vous a réuni 135 participants à la frontière franco-luxembourgeoise, dans le bassin minier de la région des Terres Rouges et de Lorraine.

Le Forum Transfrontalier Arc jurassien est membre du réseau de la MOT depuis 2014, celui-ci compte aujourd’hui 68 membres venant de toute l’Europe et des territoires d’outre-mer. Notre association est représentée au Conseil d’Orientation de la MOT ainsi que dans le Groupe de travail pour les 20 ans de la MOT.

+ lire la suite

coups de coeur du forum

Frontières du passé,
frontières dépassées

Frontières du passé, frontières dépassées

La Région Bourgogne-Franche-Comté
La Région Bourgogne-Franche-Comté

Un forum citoyen auquel s’est associé le Forum Transfrontalier, s’est tenu le 14 janvier dernier à la Maison des Sciences de l’Homme et de l’Environnement de l’Université de Franche-Comté à Besançon. Le thème posé, « Frontières du passé, frontières dépassées », a réuni autour d’une table ronde, un ensemble d’acteurs, politiques et scientifiques, qui se sont interrogés sur les effets-frontière, dans une étude comparative et historique.

La table ronde a permis d’accueillir Mr Bodineau, ancien Président du CESER de Bourgogne, Mr Jean-Claude Duverget, ancien conseiller régional de Franche-Comté, Mr Philippe Receveur, ancien Ministre du Canton du Jura, Mr Jérôme Loiseau, Maître de Conférences en Histoire moderne rattaché au Laboratoire de Sciences Historiques (LSH) de l’Université de Bourgogne – Franche-Comté et enfin Mr Alexandre Moine, Professeur de Géographie rattaché au Laboratoire ThéMA de l’Université de Bourgogne – Franche-Comté.

+ lire la suite

coups de coeur du forum

La frontière, un moteur pour l’Arc jurassien, mais qui pilote ?

La frontière, un moteur pour l’Arc jurassien, mais qui pilote ?

stylos_BBR_2

Le colloque CTJ qui s’est tenu le 4 novembre dernier au Club 44 à La Chaux-de-Fonds a connu une fréquentation remarquable. Près de 150 personnes avaient fait le déplacement pour cette journée au programme dense et bien rythmé, montrant ainsi combien la question du développement transfrontalier suscite l’attention. Les effets-frontière sont en effet tels que les tensions s’exacerbent autour des questions d’emploi, de mobilité, de services. Mais au-delà des problèmes qui peuvent potentiellement diviser, l’objectif était de comprendre ce qui au contraire pouvait faire cohésion : l’émergence d’une identité transfrontalière sur la base d’une frontière vécue comme un portefeuille de ressources. Le Forum Transfrontalier travaille cette question depuis plus de 8 ans, sous des angles variés, mais avec un objectif constant : comprendre ce qui permettrait de renforcer une identité transfrontalière, garante du bien-vivre ensemble et de cohésion sociale. La livraison des conclusions de son huitième Cycle à l’automne de cette année entre complètement en résonance avec une partie des objectifs proposés dans le cadre de la stratégie de développement de la Conférence Transjurassienne.

> lire la suite

coups de coeur du forum

Un projet de navettisation entre Morteau et La Chaux-de-Fonds à l’épreuve des volontés politiques

Un projet de navettisation entre Morteau et La Chaux-de-Fonds à l’épreuve des volontés politiques

©Marcel Schiess, la gare de Morteau à 08:37
©Marcel Schiess, la gare de Morteau à 08:37

La mobilité est devenue la clé de voûte du développement des territoires, en lien avec une disjonction croissante et progressive des lieux que nous fréquentons dans une journée.

Cette logique est exacerbée dans les territoires transfrontaliers, dans la mesure où les opportunités que créent les différentiels de part et d’autre de la frontière, suscitent logiquement des déplacements pour en profiter. Là sont les emplois, ailleurs sont les logements ou les services et en fonction des opportunités guidées par les jeux d’acteurs, il s’agit de se déplacer pour satisfaire les besoins. L’axe Morteau–La Chaux-de-Fonds est emblématique, par rapport à la multiplication des flux de personnes autour de la frontière. Ici, ce sont pas moins de 8000 véhicules qui franchissent la frontière chaque jour, avec certes une augmentation du covoiturage, la mise en place de lignes de bus par les sociétés situées en Suisse et embauchant des frontaliers français, et l’existence d’une ligne ferroviaire TER. Mais cette offre croisée ne réussit pas à endiguer le flot de véhicules qui sature les axes routiers suisses et les aires de stationnement, et force les autorités à bloquer certaines voies pour des raisons de sécurité.

> lire la suite

coups de coeur du forum

« À SAUTE-FRONTIÈRE ! »
Rendez-vous à Sainte-Croix

« À SAUTE-FRONTIÈRE ! »
Rendez-vous à Sainte-Croix

sainte_croix

En partenariat avec la Commune de Sainte-Croix
Le FORUM TRANSFRONTALIER
de l’Arc jurassien comtois et suisse
a l’honneur de vous inviter
à la session 8-3 de son Cycle « A saute-frontière ! »
consacrée au secteur Sainte-Croix/Val de Travers – Pontarlier/Besançon

jeudi 21 avril 2016, dès 19h00
à l’Hôtel de Ville de Sainte-Croix (Suisse)

Le FORUM TRANSFRONTALIER arc jurassien y ouvrira la troisième session du Cycle 8 de ses activités transfrontalières, intitulé « A saute-frontière ! », et consacré, cette année 2015/16, à l’émergence étonnante de près de quatre-vingts groupements et associations civiles qui, depuis moins de  dix ans pour la plupart, de Bonfol au Lac de Joux, conduisent des coopérations transfrontalières de terrain particulièrement vivantes.

> lire la suite
> voir le programme

coups de coeur du forum

Cycle 8 - Session I

Cycle 8 – Session I

© Marcel Schiess
© Marcel Schiess

Petites coopérations transfrontalières : entre vitalité et inventivité

Synthèse

La première session de notre Cycle 8 vient de se terminer et les conclusions sont à la hauteur de nos espérances et de l’énergie que nous avons déployée sur le terrain pour ausculter les petites coopérations…

Ce sont 59 projets qui ont été identifiés, soit autour d’un partenaire portant un projet qui intègre la dimension transfrontalière, soit plus classiquement autour de deux partenaires ou plus. Nous avons à ce jour questionné plus de 35 projets, et dans tous les cas la quasi-totalité des projets de l’aire de coopération située autour de l’axe Morteau – Le Locle – La Chaux-de-Fonds, qui inclut bien évidemment Les Brenets qui nous accueillent.

> lire la suite

 

coups de coeur du forum

Edito du président

Edito du président

UNE DYNAMIQUE NOUVELLE

Chaque année, le Comité directeur du Forum transfrontalier tient ce qu’il appelle pompeusement son Université d’été. Cette rencontre de trois jours de la fin de l’été lui permet de cadrer son action avec le recul nécessaire. La rencontre de 2014 fut fondatrice de dynamiques nouvelles qui vont se déployer au cours de l’année qui s’ouvre. En voici quelques lignes de forces. (…)

coups de coeur du forum

Restaurer la relation avec l'Europe, l'appel de l'Arc jurassien

Restaurer la relation avec l’Europe, l’appel de l’Arc jurassien

INTERROMPUE LE 9 FEVRIER, NOTRE RELATION EUROPEENNE DOIT ETRE RESTAUREE

ERASMUS, recherche interuniversitaire, zones frontières, depuis le 9 février, la menace pèse sur de nombreux acquis issus des Accords bilatéraux. Diverses sonnettes d’alarme ont retenti, alertant les Autorités des préjudices collatéraux entraînés par ce vote funeste. Le vote du 9 février 2014 risque en effet d’entraîner une régression économique, sociale et culturelle de toute une région d’Europe, il pourrait mettre en cause l’essor d’une économie florissante de la Suisse occidentale, de Bâle à Genève, ainsi que celui, lié, de la France du Centre-Est, essor acquis il y a vingt ans, lors de l’entrée en vigueur des Accords bilatéraux. Ce référendum suisse a d’autant plus été ressenti en France qu’il a été perçu comme un sévère avertissement et que s’annoncent des élections européennes présumées difficiles. Entre Rhône et Rhin, une Région d’Europe pourrait se déséquilibrer. (…)

coups de coeur du forum

APPEL DU 9 MAI 2014 AU PRÉSIDENT DE LA CONFÉDÉRATION SUISSE ET AUX POUVOIRS PUBLICS SUISSES ET FRANÇAIS

APPEL DU 9 MAI 2014 AU PRÉSIDENT DE LA CONFÉDÉRATION SUISSE ET AUX POUVOIRS PUBLICS SUISSES ET FRANÇAIS

Suisse-UE: Stop ou encore?
Suisse-UE: Stop ou encore?

Après le vote désastreux du 9 février 2014 « contre l’immigration massive des étrangers en Suisse », entre Rhône et Rhin, plusieurs Organisations civiques suisses et françaises de l’Arc jurassien franc-comtois et suisse se mobilisent pour  le maintien de la vitalité économique et culturelle transfrontalière d’une Région d’Europe dynamique.

Lire l’appel du 9 mai 2014

coups de coeur du forum

300 participants à la réunion des Suisses du Haut-Doubs

300 participants à la réunion des Suisses du Haut-Doubs

"L'Europe, ça me concerne!"
Les intervenants, de gauche à droite: Liêm Hoang Ngoc, député UE, Filippo Lombardi, Conseiller aux Etats (Tessin-Suisse), Nathalie Griesbeck, députée UE, Philippe Herzog, Président de Confrontations Europe et animateur, Sandrine Bélier, députée UE, Jacques-Simon Eggly, Président de l'OSE Organisation des Suisses de l'étranger, Arnaud Danjean, député UE.
Salle des Fêtes de Villers-le-Lac (Haut-Doubs), samedi 29 mars 2014. ©Marcel Schiess
"L'Europe, ça me concerne!"
Les intervenants, de gauche à droite: Liêm Hoang Ngoc, député UE, Filippo Lombardi, Conseiller aux Etats (Tessin-Suisse), Nathalie Griesbeck, députée UE, Philippe Herzog, Président de Confrontations Europe et animateur, Sandrine Bélier, députée UE, Jacques-Simon Eggly, Président de l'OSE Organisation des Suisses de l'étranger, Arnaud Danjean, député UE.
Salle des Fêtes de Villers-le-Lac (Haut-Doubs), samedi 29 mars 2014. ©Marcel Schiess

Grand succès de participation, samedi 29 mars 2014, à Villers-le-Lac, lors de la traditionnelle rencontre des Suisses du Haut-Doubs, consacrée à une double actualité. (…)

coups de coeur du forum

Déclaration de Besançon

Déclaration de Besançon

© Marcel Schiess
© Marcel Schiess

issue de la session 6-3 du Forum transfrontalier arc jurassien DU 24 OCTOBRE 2013

LA COMMUNICATION TRANSFRONTALIÈRE
VERS UNE COMMUNICATION DES INSTITUTIONS EN DIRECTION DES CITOYENS

L’appartenance transfrontalière est insuffisamment communiquée vers les citoyens. La communication publique en leur direction est en déficit surprenant. Un sursaut s’impose. Alertées de cette insuffisance dans le cadre d’une enquête au printemps 2013, et réunies par le Forum transfrontalier arc jurassien, le 24 octobre 2013, à Besançon, plusieurs collectivités publiques comtoises et suisses ont pris conscience de la nécessité d’une intensification d’un effort de contact transfrontalier en direction des citoyens: plus fréquente, voire régulière, leur communication doit être instituée, souvent en partenariat avec une Institution similaire de l’autre côté de la frontière et en soutien d’actions transfrontières concrètes.

Cet effort est la clé de voûte d’un projet transfrontalier plus global, destiné à créer les conditions d’un environnement transfrontalier apte à créer les relations humaines et transfrontalières dans l’Arc jurassien. Le déclic en a été amorcé à Besançon, le 24 octobre 2013. (…)

 

coups de coeur du forum

L’essor transfrontalier doit être sauvegardé, même et surtout face à la mise en cause des Accords bilatéraux par le peuple suisse, le 9 février 2014

Appel du 11 février de l’Arc jurassien

© Marcel Schiess
© Marcel Schiess

Le vote suisse du 9 février 2014, même à courte majorité (50,3 %), remet en cause les principes transfrontaliers et menace l’essor dynamique de l’Arc jurassien. Le ministre de l’Economie Moscovici et les présidents de Gouvernements cantonaux des cantons frontaliers qui, à 61 %, de Genève à Bâle, ont refusé très nettement cette initiative destructrice, ont très vite montré leur détermination à contrer les effets de cette tentative populiste de  nature à attenter au co-développement comtois et suisse. Encore plus vite, à l’initiative du Forum, six Associations civiques comtoises et suisse de l’Arc jurassien ont émis l’Appel du 11 février 2014 de l’Arc jurassien, appel à la vigilance de cette Région d’Europe transfrontalière prospère. Car, selon le Nouvel’Obs, cette décision populaire est un avertissement européen à la veille des Elections européennes du 25 mai prochain.

Voici l’Appel émis le 11 février 2014 par six Associations civiques comtoises et suisses

 

coups de coeur du forum

Nouvel élan ! L’analyse de l'Arc jurassien par la MOT est désormais un référentiel dynamique pour ses acteurs

NOUVEL ELAN DE L’ARC JURASSIEN

L’Arc jurassien a été scanné par la Mission Opérationnelle Transfrontalière (MOT) à Paris. Les résultats ont été publiés et présentés publiquement le 6 décembre 2013 à Villers-le-Lac cette analyse est désormais un référentiel pour tous les acteurs de l’Arc jurassien. Le Forum transfrontalier l’a analysé pour vous

J.A.Tschoumy in Le Temps, 13.12.14

coups de coeur du forum

La démocratie européenne doit passer à la vitesse supérieure, ainsi que la démocratie américaine, en 1787, à Philadelphie

A l’image de la Conférence américaine de Philadelphie en 1787 LA DEMOCRATIE EUROPEENNE DOIT PASSER A LA VITESSE SUPERIEURE

Les Elections européennes auront lieu le 25 mai 2014. Ce sera une nouvelle bataille de l’Europe avec une victoire trop vite annoncée des Eurosceptiques d’un côté, et, de l’autre, un tremplin pour une nouvelle Europe, une Europe politique et fédérale proposant une vitesse supérieure au projet européen qui n’avait pas pu être retenu par Jean Monnet et ses amis. Vital, ce projet sera central lors des Elections du 25 mai prochain. Il s’inspire de la Convention américaine de 1787 de Philadelphie et, à ce titre, retient évidemment l’attention de la partie suisse et fédérale du Forum transfrontalier.

Lire l’opinion

coups de coeur du forum

Effets-frontière dans l’Arc jurassien franco-suisse, et outils d’aménagements

Effets-frontière dans l’Arc jurassien franco-suisse, et outils d’aménagements

La frontière internationale scindant l’Arc jurassien a connu de multiples évolutions au cours des années passées. Tantôt fermée, tantôt ouverte ; résolument filtrante, cette frontière qui demeure la dernière frontière française avec un pays non adhérant à l’UE, continue d’être un puissant catalyseur de dynamiques. Les effets de cette frontière sur les dynamiques socio-économiques sont nombreux, tant d’un point de vue des jeux d’acteurs, sans cesse en ajustement par rapport aux opportunités ou aux contraintes qu’ils observent, que du point de vue des organisations spatiales qui en découlent de part et d’autre de la frontière. L’objet de ce papier, sur la base des effets-frontière analysés dans le cadre du district Horloger transfrontalier, et de pointer les attentes en terme d’aménagements concertés et les dispositifs émergents ou à mettre en œuvre pour un meilleur développement coordonné. Grâce à l’analyse de différentes sources statistiques spatialisée, de schémas d’aménagement récents, et sur la base d’enquêtes de terrain, nous proposons un modèle d’organisation du territoire transfrontalier de l’Arc jurassien qui permette de comprendre les enjeux en matière d’aménagement, et les dispositifs à mettre en œuvre.

Lire l’article