coups de coeur du forum

« Traces de vie » Photographie

Le Grand-Cachot-de-Vent, du 18 juin au 30 juillet 2017

© Monique Jacot
© Monique Jacot
© Heini Stuki
© Heini Stuki
© Sabine Guédamour
© Sabine Guédamour
© François Février
© François Février
© Jean-Luc Cramatte
© Jean-Luc Cramatte

Le Jura est ce qui relie les cinq photographes de cette exposition, d’origine et d’âge différents. Monique Jacot, Heini Stucki, Sabine Guédamour, François Février et Jean-Luc Cramatte, représentent cinq générations de photographes pour un portrait sensible du Jura de chaque côté de la frontière.

Monique Jacot, née en 1934 à Neuchâtel, se forme à la photographie auprès de Gertrude Fehr puis devient photojournaliste et, dès 1959, voyage dans le monde entier. Son travail artistique l’amène à une recherche formelle où paysages et natures mortes s’assemblent dans une poésie de lumière. Dans une démarche expérimentale, elle utilise le polaroid, crée des photogrammes et explore les environs de sa campagne suisse, sujets naturels de ses haïkus photographiques.

Heini Stucki, né à Bienne, en 1949, vit toujours dans le Pays des Trois-Lacs dont il dresse le portrait intime par la photographie depuis quarante ans. Il devient photojournaliste dans les années 70 et ses reportages traduisent ses convictions sociales et écologiques. Dans la continuité de cet engagement pour la protection de l’environnement, son travail récent est une exploration sensible de la flore locale, dans un noir et blanc lumineux.

Sabine Guédamour est née en région parisienne en 1972, elle vit et travaille à Paris. Formée à l’École Spéos, elle explore l’action de la lumière sur toutes sortes de substances photo-sensibles pour découvrir de nouvelles possibilités d’expression par la photographie: sténopé, palladium, travail en polaroid ou à la chambre … . Organisé en séries, son travail interroge notre relation au passage du temps et à l’histoire, dans une exploration du paysage et des personnes.

François Février fut administrateur communal de La Chaux-du-Milieu et passionné de photographie. Il réalisa des centaines de prises de vue, témoignages de la vie locale des années 1890 à 1940. Autant de plaques de verre sauvées in extremis de la destruction et que Jean-Bernard Vuille s’attache à restaurer. Une vingtaine de tirages sont proposés à l’exposition.

Jean-Luc Cramatte est né en 1959 à Porrentruy. Artiste photographe suisse, il s’est distingué par de nombreux projets aussi ambitieux qu’anticonformistes. On peut signaler, entre autres Bredzon Forever exposé au Centre d’Art Contemporain Fri-Art, à Fribourg 2010, et un inventaire de bureaux « Poste mon Amour » en 2008.

Fondation du Grand-Cachot-de-Vent
http://www.grand-cachot.ch/