coups de coeur du forum
egard sur l'actualité
egard sur l'actualité
egard sur l'actualité

De l’Arc Jurassien à la Grande Région : questions autour de la distribution périphérique et massive

Forum de la Grande Région ©Marcel SchiessForum de la Grande Région ©Marcel Schiess
Photographies ©Maison de la Grande Région, SP Kathrin Franzen
Photographies ©Maison de la Grande Région, SP Kathrin FranzenPhotographies ©Maison de la Grande Région, SP Kathrin Franzen

Dans la Grande Région comme dans l’Arc Jurassien, les questions posées par le Forum Transfrontalier dans son cycle 9 semblent se poser avec acuité, même si elles sont ici, à travers les données et témoignages recueillis lors du Forum de la Grande Région, focalisées sur les seules activités commerciales. Nous avons perçu lors de ces échanges que certains acteurs de cette région, à l’instar du Forum Transfrontalier, appellent à penser le développement de façon plus durable, plus équilibré et plus coopératif.

La grande région frontière du Luxembourg rassemble 4 pays pour 12 millions d’habitants. A l’instar de l’Arc Jurassien, cet espace a toutes les apparences d’un eldorado :  il concentre des activités de production et de logistique, attire un grand nombre de travailleurs frontaliers, génère une grande richesse productive. Cette richesse a depuis longtemps suscité un important essor du commerce et les prévisions faites aujourd’hui tablent sur une croissance continue du nombre de travailleurs frontaliers, des flux logistiques et des surfaces commerciales. L’indicateur clé de la surface commerciale par habitant est multiplié par trois dans certaines zones frontalières.

Contrairement à l’Arc Jurassien, les 4 pays de la grande Région appartiennent tous à l’Union Européenne. La monnaie unique est un trait d’union puissant en termes de consommation et favorise la mobilité croisée des consommateurs. Cette zone de chalandise dense et à fort pouvoir d’achat induit une intense concurrence entre les enseignes et les centres commerciaux, de part et d’autre des frontières. Les mobilités liées à l’emploi créent des trajectoires qui structurent les implantations massives de centres commerciaux, principalement à l’extérieur des villes et à proximité des frontières. Villes dortoirs, vacance des commerces de centre-ville, recul des commerces indépendants sont autant de phénomènes observés et déplorés par les collectivités locales et par les habitants.

Pourtant, depuis quelques années, les grandes enseignes de la distribution observent des changements dans le comportement et les attentes des consommateurs, ce qui conduit certaines d’entre elles à repenser leur stratégie : c’est le cas par exemple avec la réimplantation de commerces alimentaires dans les centres villes, la perte de vitesse des hypermarchés, le développement des circuits courts, les modèles mixtes du type « click and collect ». Ce qu’on observe toutefois dans la Grande Région, c’est non seulement qu’il est long et difficile de revenir en arrière après avoir réalisé de tels investissements en surface commerciale, mais encore que la croissance attendue donne lieu aujourd’hui encore à de nouveaux projets, qui se localisent en fonction des flux et des autorisations administratives.

L’effet frontière semble dans la Grande Région comme dans l’Arc Jurassien exacerber les polarités sur les points de passage situés à proximité des frontières, mais avec ici une intensité d’autant plus forte que la consommation se fait de façon croisée, ce qui suscite une concurrence acharnée entre les distributeurs. Cette distribution périphérique et massive est-elle adaptée aux exigences environnementales et au souhait de proximité qu’expriment de nombreux citoyens ? Le succès d’aujourd’hui n’est-il pas un frein face aux mutations qui s’annoncent en termes de comportement de consommation, de mobilité des citoyens et d’urgence environnementale ? Il est encore temps de poser les questions de la durabilité sociétale de ce modèle…

Pascale BRENET, Docteur en sciences de gestion et membre du Comité du Forum Transfrontalier Arc Jurassien, Besançon, le 27 novembre 2019

PROGRAMME:
FORUM DE LA GRANDE REGION, MAISON DE LA GRANDE REGION, ESCH-SUR-ALZETTE, LUXEMBOURG
Jeudi 21 novembre 2019

REDYNAMISATION DES CENTRES-VILLES : UNE ANALYSE DU COMPORTEMENT DES CONSOMMATEURS EN ZONE TRANSFRONTALIÈRE AU SEIN DE LA GRANDE RÉGION

Les chercheurs sont unanimes : la pression commerciale au sein de la Grande Région est l’une des plus fortes d’Europe. Du côté français, en Moselle, on peut relever une densité commerciale de 1’280 m2 par habitant contre 920 m2 au niveau national. Le commerce est un sujet d’inquiétude chez un grand nombre d’élus locaux à l’heure où toute captation de dépenses compte pour animer et sauvegarder l’économie locale.

Mais comment les commerces s’organisent face à cette compétition exacerbée ? Comment les consommateurs réagissent face à une offre multiple ? Quelles pistes de solutions afin d’équilibrer les territoires ? Le débat a été lancé autour de la table ronde réunissant les personnalités suivantes :

Monsieur le Ministre Lex Delles
Ministre des Classes moyennes et Ministre du Tourisme

Aurélien Biscaut
Secrétaire général de la MOT Mission Opérationnelle Transfrontalière

Fabrice Genter
Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Moselle

Marcel Schiess
Vice-Président, Forum Transfrontalier Arc jurassien

Pascale Brenet
Docteur en sciences de gestion, enseignant-chercheur à l’IAE (Institut d’Administration des Entreprises) de l’université de Franche-Comté, Besançon

Colette Grandmontagne Renard
Université de Lorraine, LOTERR

Jean-Marc Lambotte
Université de liège, LEPUR

Hélène Yildiz
Animation : Université de Lorraine, CEREFIGE


Maison de la Grande Région
http://www.granderegion.net/

Université de la Grande Région
www.borderstudies.org

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.