Historique

Le Forum transfrontalier est un mouvement citoyen indépendant, fondé le 23 janvier 2007 à La Chaux-de-Fonds (Suisse) par Jacques-André Tschoumy et Marcel Schiess. Devenu trio avec Jean-Jacques Delémont, le Forum s’est organisé autour des thématiques transfrontalières dans l’Arc jurassien, en commençant par le projet d’agglomération reliant Morteau dans le Haut-Doubs et La Chaux-de-Fonds, dans les Montagnes neuchâteloises. L’approche des thématiques suivantes : l’emploi, la formation, la mobilité, a permis de construire un vaste réseau de partenaires dans l’ensemble de la Franche-Comté et dans les quatre cantons de l’arc jurassien : Vaud, Neuchâtel, Jura, Jura Bernois, avec des relais à Genève et Bâle, les deux pôles tutélaires de cet arc transfrontalier, entre Rhône et Rhin.

La thématique de la mobilité et de l’aménagement du territoire a été abordée en collaboration avec le RUN, Réseau Urbain Neuchâtelois et son directeur d’alors, Bernard Woeffray, géographe et aménagiste, rejoint le Forum transfrontalier en automne 2008.

Au printemps 2009, Alexandre Moine, enseignant-chercheur et Professeur à l’Université de Franche-Comté (Besançon) intègre le Comité de pilotage du Forum transfrontalier.

Le 4 février 2010, l’Association Forum transfrontalier Arc jurassien est fondée à La Chaux-de-Fonds. L’Association, d’utilité publique, est régie par le droit suisse (code civil) et ouverte aux membres de toute nationalité.

Dès 2010, le comité du Forum transfrontalier a ouvert une vaste réflexion sur la question de la Culture et de l’Identité au sein de l’Arc jurassien, avec la collaboration de Walter Tschopp, historien de l’art, désormais membre à part entière du Forum, et de Laurent Devèze, directeur de l’ISBA (Institut Supérieur des Beaux-Arts de Besançon). Ce 5e cycle thématique a fait l’objet d’une publication en novembre 2011 sous forme de Manifeste.  En 2012 et 2013, la communication transfrontalière est au centre du débat ouvert par le Forum transfrontalier, avec deux sessions en Franche-Comté, à Montbéliard et Besançon.

Au printemps 2014, le Forum transfrontalier aborde son 7e cycle thématique intitulé Le Doubs Miroir, vers une identité transfrontalière ; une réflexion en quatre sessions autour de la rivière Le Doubs, portant sur la représentation du paysage et la perception de celui-ci de part et d’autre de la frontière.  L’année 2014 est également le temps de l’émancipation et du développement du Forum transfrontalier, avec une structure de secrétariat général et l’ouverture de notre plate-forme Internet, qui permet au public d’accéder à l’ensemble de nos publications et ouvre un espace de dialogue interactif, répondant à la mission et à l’esprit du Forum transfrontalier.

Le Cycle 8 s’est déroulé sur près de deux années (2015-2016), consacrées à l’étude des petites coopérations transfrontalières inventoriées dans l’Arc jurassien. Avec cinq temps de restitutions publiques, de nombreux articles parus dans la presse, la constitution d’une base de données en ligne recensant avec précision les caractéristiques des petites coopérations recensées (70), le Forum Transfrontalier s’est positionné comme un acteur soucieux de pérenniser son action et d’ouvrir son site aux partenaires actifs dans le domaine de la coopération.

Suite à son université d’été 2016, le Forum Transfrontalier se repositionne clairement comme un Think Tank au service du développement d’une identité transfrontalière dans l’Arc jurassien. Ce rôle inclut des actions, une veille active sur les différentes manifestations à caractère ou à contenu transfrontalier, à la mise en place d’actions de coopération visant à soutenir la constitution de cette identité.

2017 marquera les 10 ans du Forum Transfrontalier, une année consacrée à un retour sur de multiples actions et à la préparation de la célébration de cet anniversaire le 21 octobre prochain… 10 ans déjà…

Marcel Schiess / Alexandre Moine