© Marcel Schiess

Cycle 2012/13:
la communication transfrontalière

VUE D’ENSEMBLE
DES DÉCLARATIONS DES TROIS SESSIONS DU CYCLE 2013/14

LA COMMUNICATION EST LA CLÉ DE VOÛTE DU PROJET TRANSFRONTALIER

Un projet transfrontalier vit de la communication qui anime ses acteurs et ses usagers. Les espaces territoriaux et mentaux sont organisés par la communication qui les traverse.

  • Cette communication est vivifiée par les citoyens qui la vivent, en parlent et la commentent, à la maison, dans le bus, dans le train, en voiture, au magasin, au téléphone, à l’apéritif, à table, au bureau
  • Elle est portée par une presse transfrontière, par la régularité de ses rubriques transfrontières, par la coproduction de deux titres similaires de part et d’autre de la frontière, et aussi par une Charte rédactionnelle qui assurerait la pérennisation des lucarnes transfrontières
  • Elle est enfin diffusée par les Institutions en direction des citoyens.

Qu’en est-il dans l’Arc jurassien ?

  • Le discours transfrontalier y est-il vivant ? La session 1 du Cycle, à La Chaux-de-Fonds, a été consacrée à l’analyse du discours public dans les divers espaces de communication. A l’issue de la session, la frontière apparait très flottante, diverse surtout, successivement niée, stigmatisée, bricolée et organisée. Elle pourrait être pilotée aussi
  • La presse transfrontière y est-elle active ? Très peu. Premier étonnement. Mais la session 2 aura permis de créer un déclic. Plusieurs titres ont déclaré vouloir mettre en œuvre les propositions transfrontières faites à Montbéliard
  • Les Institutions y communiquent-elles un regard transfrontalier aux citoyens ? Ici aussi, le déficit est évident. Second étonnement. La session 3 n’a enregistré que quelques rares Institutions sensibles à cette ouverture. Mais le sursaut est envisageable. A Besançon, diverses résolutions ont été prises par les Institutions

En résumé, la communication transfrontière est variable : objet de débat fréquent dans les zones-frontières ; objet particulièrement négligé par les titres de la presse écrite, radio et télévisée, locale, régionale, nationale et régionale ; enfin objet curieusement oublié par les Administrations publiques

Ce Manifeste synthétise l’ensemble des conclusions des trois Sessions du Cycle «Communication» successivement tenues à La Chaux-de-Fonds, Montbéliard et Besançon en 2012 et 2013 Il regroupe les trois Déclarations de Sessions en un document d’ensemble dédié au Cycle. Les considérants des trois Sessions sont développés par leurs Déclarations.

Jacques-André Tschoumy, Neuchâtel, le 14 mars 2014

+ voir le manifeste
+ télécharger le manifeste et ses quatre déclarations
+ télécharger la déclaration de Besançon