Session 3

Le Doubs à sa source – © Marcel Schiess

Le Doubs « objet défendu »

Le Doubs, rivière au nom masculin, au parcours sinueux et contrarié, renonçant à son destin rhénan pour se jeter dans les bras du Rhône. Le Doubs, « Père » de La Loue et de son enfant terrible Gustave Courbet, natif d’Ornans, en Franche-Comté, et mort exilé à La Tour-de-Peilz, en Suisse. Le Doubs, enfoui et souvent interdit, comme protégé dans « son lit »… Le Doubs enfin « couché » sur le divan du psychanalyste, révélé par la parole et littéralement mis en scène pour aborder quelques uns de des tabous (on ne saurait être exhaustif) et, si possible, nous proposer une nouvelle mythologie, dépoussiérée et contemporaine.  A la parole répondront les notes de Ravel, Debussy et de compositeurs contemporains.

+ programme