Session 3. Le Doubs «objet défendu»

Horaires : 15h00, réception offerte par la Mairie à 16h30
Salle : Théâtre municipal de Morteau       www.morteau.org
Réception : Salle des Fêtes de Morteau
Organisateur : Forum Transfrontalier en partenariat avec la Mairie de Morteau
Hôte : Mme Annie Genevard, Députée-Maire de Morteau
Production,
conception,
scénographie et
mise en scène
Marcel Schiess, agent culturel, La Chaux-de-Fonds
co-auteur du scénario et des séquences avec Romain Devaux
Les intervenants L’analyste: Romain Devaux, psychiatre-psychanalyste, Besançon
Les analysants:
Pierre Chessex, historien et iconographe, Vevey
Alexandre Moine, Professeur de géographie, Université de Franche-Comté, Besançon
Karin Phildius, Pasteure, Les Brenets
Geneviève Georges, peintre, Besançon

Une scène de théâtre. Un fauteuil, un divan. Un analyste, quatre analysants allongés sur le divan. Quel est le sujet ? C’est Le Doubs, cet inconnu, objet de mystère et d’énigme.

Le Doubs, rivière au nom masculin, au parcours sinueux et contrarié, renonçant à son destin rhénan pour se jeter dans les bras du Rhône. Le Doubs, « Père » de La Loue et de son enfant terrible Gustave Courbet, natif d’Ornans, en Franche-Comté, et mort exilé à La Tour-de-Peilz, en Suisse. Le Doubs, enfoui et souvent interdit, comme protégé dans « son lit »… Le Doubs enfin « couché » sur le divan du psychanalyste. Le Doubs ne le sait pas encore, mais les représentations que livreront de lui les analysants nous conduiront naturellement à nous figurer comme en négatif sa présence sur le divan. Va-t-il résister ou nous laissera-t-il dessiner les contours d’une nouvelle mythologie venant donner vie à son identité le temps de ces échanges? Au temps de la parole succédera ensuite un temps musical qui viendra en résonance soutenir le flux de nos associations. Tout sera écrit, sauf le miracle des paroles qui jailliront comme une source vive sur la scène du Théâtre de Morteau. Le spectacle sera prolongé par une réception publique à la Salle des Fêtes.

Marcel Schiess et Romain Devaux, La Chaux-de-Fonds et Besançon, le 2 juillet 2014