Description

Pour mener à bien ses objectifs de mise en lien des acteurs de part et d’autre de la frontière, le Forum transfrontalier s’inscrit dans une logique de création de temps de réflexion et de mise en lien des différents acteurs de l’Arc jurassien. Le Forum transfrontalier s’organise autour d’un comité Directeur de six personnes, françaises et suisses, chargé de programmer ces temps et de restituer des préconisations à destination des acteurs institutionnels qui ont le pouvoir de mettre en œuvre des politiques de coopération transfrontalière. Pour ce faire, le Forum transfrontalier s’organise autour de la mise en place de réflexions thématiques systématiquement structurées en quatre temps :

  1. L’élaboration d’un thème qui semble porteur, soit qu’il est mis en avant par l’actualité et focalise les attentions et les tensions, soit qu’il est au contraire rarement abordé et semble pouvoir être vecteur des intentions du Forum transfrontalier. Le thème plébiscité devient alors un cycle qui va être abordé durant une ou deux années ;
  2. Le cycle identifié, celui-ci va prendre la forme de Sessions (3 à 6) agendées puis localisées en France et en Suisse, et surtout articulées entre elles suivant un fil directeur qui va contribuer à faire émerger de la connaissance, des idées. Chaque session consiste en l’invitation de spécialistes, d’acteurs politiques, de journalistes, et surtout de citoyens, afin de jeter un regard croisé sur le thème abordé, durant une soirée. Certaines sessions font l’objet d’une préparation particulière avec le recueil en amont, de certaines informations sous la forme d’entretiens, d’envoi de questionnaires ou encore de prise en compte des connaissances existantes.
  3. Chaque session est construite avec précision, de manière à saisir avec le plus d’exactitude possible le positionnement des uns et des autres, les réactions face aux hypothèses émises par les uns et les autres, afin de recueillir les éléments qui alimenteront la mise en place d’un texte de synthèse qui permette de faire le tour de la question abordée.
  4. L’ensemble des textes de synthèse sont liés entre eux de manière à publier un Manifeste qui traduit le positionnement du Forum transfrontalier par rapport au thème abordé. Ce dernier temps de travail est destiné à adresser aux pouvoirs politiques, des recommandations et propositions d’action.

On le voit, le Forum transfrontalier n’agit pas directement dans la mise en œuvre d’actions et de projets, il s’inscrit dans une logique de réflexion autour de questions sensibles pour que des actions et des projets voient le jour au plus près des attentes et des nécessités de terrain. En ce sens, il contribue à l’amélioration de la coopération transfrontalière et au renforcement d’une identité transfrontalière, socle incontournable d’un développement transfrontalier harmonieux et durable.

Alexandre Moine, Besançon, le 7 mars 2014